Analyse « abc » - bilan de compétences et de potentiels de vos ressources humaines

Pour préparer un bilan des ressources humaines, on fait une analyse « abc » :

Ce schéma simple illustre la valeur de vos ressources humaines. Il est utilisé pour établir la situation actuelle dans votre entreprise et pour illustrer l’impact économique du potentiel – soit du potentiel existant, soit le potentiel latent, de vos salariés – et des opportunités de croissance et de développement que vous avez encore.

Les salariés « a » :

…sont les éléments hautement performants de vos RH. Ils font un excellent travail, ils aiment ce qu’ils font et ils ont les meilleures perspectives de développement. Vous pouvez compter sur eux, sur leur capacité de travail et leur performance.

 

 

 

Les salariés « b » :

…sont les éléments régulièrement performants de vos RH. Ils font du bon travail, ils sont, en général, contents avec ce qu’ils font. De fait, ils pourraient faire bien plus et présentent de fortes possibilités de développement pour l’amélioration de leurs performances.

 

 

 

Les salariés « c » :

…sont les éléments problématiques de vos RH. Actuellement, ils ne peuvent pas – ou ils ne veulent pas – fournir un rendement de travail normal ou acceptable. Ils sont frustrés, mécontents de leur situation et de leur entreprise, ils sont fortement démotivés et pour la plupart, ils ont même déjà mentalement démissionné.

woman1
woman2
woman3

Selon les résultats des études internationales régulièrement effectuées par l´organisation « Gallup », dans le management des ressources humaines, les facteurs suivants font la différence entre une entreprise médiocre, une entreprise faible et une entreprise excellente :

Les facteurs qui transforment un salarié moyen  « b » en un salarié « a » :

  • Bon encadrement : encouragement, support
  • Reconnaissance : remerciements, faire des compliments mérités, reconnaître la performance.
  • Faire participer les salariés dans les processus de décisions
  • Bonne communication : critique constructive, feedback régulier
  • Coopération : haute empathie entre les membres de l´équipe, bon travail en équipe

  • Effets
    :

    • Haute motivation
    • Grande satisfaction au travail : plaisir de faire son travail, aimer faire ce que l’on fait et faire ce que l’on aime
    • Excellente performance, prestation maximale

Les facteurs qui transforment un salarié moyen « b » en un salarié « c » :

Encadrement inapproprié, même parfois « amateur »

  • Absence d´encouragement
  • Manque de support
  • Ignorer la bonne performance
  • Se concentrer sur les fautes des collaborateurs
  • Ignorer les collaborateurs lors des prises de décisions, ne pas faire participer
  • Mésestimation des suggestions d´amélioration
  • Les objectifs de l´organisation ne sont ni transparents ni clairs
  • Manque de communication ou mauvaise communication
  • Ne pas faire confiance

  • Effets :

    • Tensions
    • Mauvais climat d´entreprise,
    • Harcèlement moral
    • Stress, frustrations
    • Baisse de la motivation
    • « démission mentale » des salariés

Comment transformer tous vos salariés en des salariés « a » !

…avec nos analyses « Compétence Sociale » et « Management » 
–  diagnostics et outils de développement !

Bénéfices et avantages obtenus par l´application de nos diagnostics :

  • Evaluation du niveau actuel des potentialités indispensables à la réussite
  • Optimisation de la coopération entre le dirigeant et le dirigé
  • Optimisation de la coopération dans l´équipeIntégration aisée des nouveaux salariés beaucoup plus aisée
  • Mise en évidence des problèmes
  • Développement efficace et individuel du personnel

Pas la « même solution pour tout le monde » mais des mesures individuels, appropriées, hautement efficaces et adéquates pour la situation du salarié et de l´équipe

                      Salarié « a »                                  Salarié « b »                                 Salarié « c »

DNLAVente

 

Critères et indicateurs pour la classification « abc » des salariés :

Salariés « a » :  les salariés hautement performants

Totalité des charges salariales annuelles pour l'entreprise                  =
Performance, atteinte des objectifs individuels (%)                              =
Evaluation subjective du supérieur (« excellent » ou « très bien »)     =

Résultat objectif de l'analyse DNLA (attitude mentale) :

    • potentiel positif :  « très bien » ou « excellent »             =
    • charge à diriger :    -3                                           =


 

Salariés « b » :  les salariés normalement performants

Totalité des charges salariales annuelles pour l’entreprise                  =
Réduction de performance comparée au salarié « a »           =
(30% ou plus)

Evaluation subjective du supérieur (« bien » ou « normal »)                 =

Résultat objectif de l’analyse DNLA (attitude mentale) :

    • potentiel positif :  « moyen » à « bien »                       =
    • charge à diriger :  ≤ -22                                       =


 

Salariés « b » :  les salariés qui ont mentalement démissionnés

Totalité des charges salariales annuelles pour l’entreprise                  =
Réduction de performance comparée au salarié « a »           =
(60% ou plus)

Evaluation subjective du supérieur (« faible »)                                    =

Résultat objectif de l’analyse DNLA (attitude mentale) :

    • potentiel positif :  « moyen » à « faible »                   =
    • charge à diriger :  ≤ -22                                       =
woman1
woman2
woman3

Analyse « abc » exemple
pour une entreprise de 100 salariés

Selon les chiffres de l´institut « Gallup » pour l´Allemagne, 2009


Salariés « a » : (13%)

13% des salariés = 13 personnes: rendement de travail 100% En échange de leur salaire ils fournissent un rendement de travail de 100%

Salariés « b » : (66%)

Le rendement de travail comparé aux salariés « a » est moins 30%. Le calcule sur un salaire de 50.000 EUR (+ les prélèvements fiscaux) donne une perte de 15.000 EUR par salarié.

66 x 15.000 EUR          = 990.000 EUR


Salariés « c » : (21%)

Le rendement de travail comparé aux salaries « a » est moins 60%. Le calcule sur un salaire de 50.000 EUR (+ les prélèvements fiscaux) donne une perte de 30.000 EUR par salarié.

21 x 30.000 EUR          = 630.000 EUR

Potentiel économique / potentiel de performance non réalisé.

Pour une entreprise de 100 salariés sur une année:

= 1 . 6 2 0 . 0 0 0  E U R ! ! !